Par DIDIHU :

Produire des myrtilles en pot ou en sac ?

Les complications des ressources en eau et des terres limitées, ainsi que la demande croissante d'aliments sains, nous obligent, en tant que producteurs, à adopter les meilleures technologies pour produire plus"superaliments” avec moins de manière durable. Et, de cette manière, pour être plus compétitif sur le marché mondial des myrtilles.

Comme on le sait, le hydroponique s'est avéré être le meilleur système de production pour atteindre ce qui précède, mais l'une des questions les plus importantes que nous nous posons en tant que producteurs est de savoir où nos myrtilles vont rester : dans quel sac ou une pot rigide? Une décision n'est pas toujours aussi facile, car cela dépend beaucoup de la conduite et de notre poche.

 

pot contre sac

La plantation en sacs est devenue une solution très populaire parmi les producteurs qui ont un budget de démarrage plus limité, mais qui souhaitent adopter la culture hydroponique comme moyen de cultiver leurs myrtilles. Et c'est que dans les coûts initiaux, le sac est moins cher que le pot.

Cependant, en le comparant aux pots, nous avons vérifié que les avantages offerts par ces derniers sont plus importants à divers égards :

Uniformité. En ayant un pot rigide, tous les récipients auront la même quantité de substrat, tandis que lors du remplissage du sac, en raison de son élasticité et de son changement de forme, vous aurez un pourcentage de variation allant jusqu'à 25 % dans le volume de la noix de coco, ce se traduit par plus de coût et moins d'uniformité.

Investissement dans le substrat. Un pot de 27L peut contenir jusqu'à 33L de substrat, tandis qu'un sac de 27L peut contenir jusqu'à 42L, donc votre investissement dans la fibre de coco sera très élevé.

La stabilité. Étant rigide, le pot est plus stable que le sac en cas de vent, votre plante sera donc plus sûre et plus stable (vous l'empêcherez de basculer et de tomber au sol).

oxygénation. Le pot a une technologie dans laquelle il a une oxygénation sur les parois et à sa base.

Système de canalisation. Les quatre canaux et la base conique du pot assurent une répartition uniforme de l'humidité, évitant la pourriture des racines.

Fentes pour l'irrigation. Les fentes dans la partie supérieure du pot permettent aux tuyaux d'irrigation d'être toujours en place et évitent le gaspillage d'eau et d'engrais qui se produit parfois dans les sacs dans lesquels le tuyau peut tomber au sol. 

Esthétique Le fond est plus uniforme et plus propre, évitant également, avec le complément du couvre-sol, l'herbe et les mauvaises herbes.

Production. Le pot permet d'avoir moins d'erreurs agronomiques, ce qui se traduit par une meilleure production plus facilement. 

Santé des plantes. Certaines maladies sont moins présentes dans un pot que dans un sac, comme celles qui proviennent d'un excès d'humidité.

Coûts Bien que dans les coûts d'investissement initiaux, le sac puisse être plus pratique, à long terme, il ne l'est pas, car vous devrez le changer après 5 ou 6 ans, ce qui n'arrive pas avec un pot. De plus, il y a des coûts qui ne sont pas envisagés lors du semis en sac : plus de substrat, plus de main d'œuvre, d'irrigation, etc. Sans compter que la plante peut être encore plus endommagée par la fragilité des sacs lors de leur chute et finira par réduire votre production.

Enfin, ce que nous cherchons, c'est d'être compétitifs sur le marché mondial, donc si nous voulons nous différencier, nous devons investir non seulement dans d'excellents variétés, mais aussi de pouvoir avoir la "maison" idéale où les loger avec technologie qu'il parvient à exploiter son potentiel maximum grâce à un système standardisé et homogène, que vous pouvez certainement obtenir avec un pot rigide, accompagné d'un substrat en fibre de coco.

Développement exponentiel : plus grande croissance de la plante en pot vs sac

Jetez un œil à cette courte vidéo, où dans l'une des expériences que nous menons dans différentes parties du monde, nous analysons le pot contre le sac :

https://youtu.be/yA52pncfGmo

Par : l'ingénieur Raúl Mercado.

Raúl est un agriculteur hydroponique, situé dans le nord du Mexique. Il est passionné par la technologie des substrats et la recherche et Agtech dans la durabilité. Il est co-fondateur et
PDG de DIDIHU Global. Elle est 100% foodie et adore découvrir les saveurs du monde.

rm@wearedidihu.com

wearedidihu.com

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

IFG : Cerises et raisins à maturation précoce aux saveurs exotiques...
Mexique : Les principaux ports inaugurent le nouveau système Smart Port...
Le nombre d'entreprises péruviennes exportant vers les États-Unis est passé de 582...