Pérou: les canneberges et la pomme de terre stimulent les exportations des régions du nord

Lambayeque obtiendra des recettes d'un montant de 500 USD pour les exportations non traditionnelles

Cette année est très positive pour les exportateurs péruviens, en particulier les régions qui ont réalisé des chiffres impressionnants en vendant leurs produits sur différents marchés à travers le monde.

D'après les chiffres fournis par le ministère du Commerce extérieur et du Tourisme (Mincetur), jusqu'en octobre de 2018, le exportations des régions du nord du pays ont augmenté en moyenne 16.5%.

Il a souligné que cette croissance s’explique par la hausse des ventes de calmars (+ 75%), de crevettes (+ 6%) et de canneberge (+ 51%), ce dernier a atteint le record d’exportation national après le début de la campagne. Selon Mincetur, la plus forte croissance de ces biens a compensé la baisse des exportations d’or (-10.9%).

Mincetur a souligné que les régions du nord du pays sont celles qui augmentent leurs exportations (+ 16.5%), en particulier Lambayeque (34%), Piura (32%) et Áncash (+ 28%).

Lambayeque: un cas particulier

Lambayeque se démarque de ce groupe de régions. Mincetur, vous gagnerez environ 500 millions de dollars pour vos ventes à l’étranger, grâce à l’exportation accrue d’avocats, de bleuets, d’aliments équilibrés, de mangues et de raisins.

Mincetur a rappelé que presque le 80% du Lambayeque exporte Ce sont des produits non traditionnels.

À cet égard, le ministre Edgar Vásquez Vela a déclaré que ce comportement était dû à la bonne performance des fruits dans la région du nord (% 35).

"Certains fruits ont atteint des chiffres d'exportation nationaux et régionaux record, tels que les avocats, les bleuets et les mangues, en raison de la récolte accrue et de l'exportation au cours de leur saisonnalité", a-t-il déclaré.

Vásquez Vela a indiqué qu’avec Lambayeque, Cusco, Arequipa et Ayacucho avaient enregistré un dynamisme important dans leurs exportations tout au long du 2018, scénario qui leur permettrait d’atteindre des valeurs d’exportation record en fin d’année.

"Ces régions atteindront des records historiques en termes d'exportations grâce à la hausse des ventes de minéraux, tels que le cuivre et le zinc, mais également de produits agricoles, tels que les avocats et les bleuets", a-t-il expliqué.

Mincetur a indiqué que durant la période de janvier à octobre de 2018, les exportations péruviennes ont augmenté de 10.3%, avoisinant le million de dollars 40,000.

Il a souligné que la croissance était tirée par la hausse des exportations de produits non traditionnels (+ 14.9%), principalement de la pota (+ 65.5%), des bleuets (+ 54.1%), des raisins (+ 40.7%) et des avocats (+ 25.3%).