Onubafruit, le premier producteur de baies en Espagne bien qu'il réduise son volume de 11%

La coopérative de Huelva continue d'être en tête du classement national même si sa production diminue de 90.000 80.000 à 65.000 9,7 tonnes. Les places suivantes sur le podium sont également maintenues : Fresón de Palos, deuxième avec 56.000 XNUMX tonnes (-XNUMX%) ; et Arofa, troisième avec XNUMX XNUMX, le même chiffre que l'année dernière.

Diminution des superficies cultivées en raison de la moindre disponibilité de l’eau et donc d’une baisse de production et d’une baisse de rentabilité. Ce sont quelques-unes des clés de la situation actuelle du secteur des baies en Espagne, qui traverse une situation délicate affectée par les effets du changement climatique et l'augmentation des prix de production.

Cette diminution de la production générale du secteur des baies en Espagne est également extrapolée aux chiffres de notre Top 15 des baies que nous produisons dans le Revue MARCHÉS sur la base des données fournies par les entreprises elles-mêmes. Ainsi, une diminution de 4,2 % est observée dans le volume combiné des quinze principaux producteurs espagnols de baies.

Top 3 : Onubafruit, Fresón de Palos et Arofa SL

Le leadership le maintient Onubafruit, avec 80.000 11 tonnes, même si son chiffre est en baisse de XNUMX% par rapport au volume de l'année dernière. Ils l'accompagnent dans le top 3, au même poste que l'an dernier, Freson de Palos, qui réduit sa production de 9,7% et représente 65.000 XNUMX tonnes ; et Arofa SL, basé en Navarre mais avec une production également à Huelva, qui produit le même chiffre que l'année dernière, 56.000 XNUMX tonnes.

Ceux de Huelva maintiennent également leurs positions Cuna de Platero (4ème), qui s'améliore de 1.600 tonnes et donne un total de 51.600 ; Fruits d'Andalousie qui restent cinquièmes (44.000 40.852 tonnes, comme l'année précédente) ; Surexport, sixième avec XNUMX tonnes, le même volume que l'année dernière ; et Masiá Ciscar Las Palmeritas (7ème), qui s'améliore de 7% et atteint 30.000 XNUMX tonnes.

On remarque la montée en puissance d'une autre entreprise de Huelva, Plus Berries, qui augmente sa production de 71%, ce qui lui fait grimper de deux positions et prendre la huitième place avec ses 29.500 25.000 tonnes, suivie par une autre entreprise de Huelva, Grufesa, qui perd la huitième place et passe à le neuvième, en maintenant bien entendu la même production que l'année dernière, XNUMX XNUMX tonnes.

Un carré de producteurs d'Algaida s'améliore également (10ème), passant de 8.500 à 9.530 tonnes (+12%) ; tandis que BerryWorld Iberia gagne trois places, jusqu'à la 11ème position, en gagnant 500 tonnes (de 4.000 à 4.500, soit 12,5% de plus). 

La société Frutas Esther, basée à Murcie, maintient sa 12ème place, même si elle réduit son volume de 5.000 à 4.500 tonnes (-10%), tout comme la coopérative de second rang d'Almeria, Unica Group (13ème), qui réduit son volume de 4.500 à 4.000 (-11%). -XNUMX).%).

Ce Top 15 est clôturé par Surberry de Huelva (14ème), avec 3.000 20 tonnes, soit 15 % de plus ; et Alfrut, qui se faufile dans le classement en position numéro 2.306 avec 22.000 XNUMX tonnes. Il faut souligner l'écart du classement de l'entreprise sévillane Euroberry Marketing, qui occupait l'année dernière la neuvième place avec XNUMX XNUMX tonnes.

Note explicative : ce Top 15, préparé par MERCADOS Magazine, regroupe les entreprises qui ont souhaité fournir leurs données pour participer.

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

Au Chili, ce 11 avril, deux industries à succès se sont rencontrées
L'Institut de Vulgarisation des Sciences Agronomiques et Alimentaires de l'Université...
Cerises, une saison réussie qui sera analysée lors de la rencontre ce 1...