Après la réouverture du marché, l'Argentine a achevé la première livraison de bleuets à Israël

La même chose a été faite depuis la province de Entre Ríos et arrivera aujourd'hui à Tel Aviv.

La nuit dernière, le premier envoi de bleuets d’Argentine à Israël a été achevé. Ce marché avait fermé il y a deux ans pour des raisons sanitaires et, après une intense interaction entre le public et le privé, la réouverture a été réalisée. Le premier envoi a été effectué par avion à destination de Madrid. Aujourd'hui, il arrivera à Tel-Aviv.

Alejandro Pannunzio, président de l'Association des producteurs de bleuets de la Mésopotamie argentine (APAMA) et vice-président du Comité argentin du bleuet (ABC), a déclaré aux médias L'envoi consistait en palettes 4 et cela a été fait par la compagnie Berries del Sol, de Colonia Ayuí, province d'Entre Ríos.

D'autre part, Pannunzio a soutenu que le marché intérieur « continue de se développer, et il est très important pour notre activité de connaître cette croissance, non seulement pour localiser une bonne partie de nos fruits, mais aussi pour les énormes bénéfices pour la santé qu'ils génèrent. " la consommation de myrtilles. Heureusement beaucoup le préfèrent pour sa saveur, beaucoup pour ses propriétés nutraceutiques et, fondamentalement, tous les enfants l'adorent«.

L'envoi, composé de palettes 4, a été effectué par la société Berries del Sol de Colonia Ayuí, province d'Entre Ríos.

Améliorer la compétitivité

Dans ce scénario de possibilités offertes par les marchés nationaux et internationaux, les producteurs de bleuets réclament depuis quelque temps des mesures visant à améliorer la compétitivité, notamment une réduction de la pression fiscale, ce qui, selon eux, « bloque la compétitivité et génère de l'incertitude ».

À cet égard, Pannunzio a déclaré : «Le fardeau fiscal que nous avons est énorme, comme les retenues à la source, le retrait des remboursements, l’impôt brut sur le revenu qui affecte toute la chaîne., et les taxes provinciales et municipales qui ont un impact sur le tarif de l'électricité.
Rappelons qu’il ya quelques semaines, des producteurs de bleuets de tout le pays avaient participé à la conférence technique régionale organisée par l’Association des producteurs de myrtilles de Concordia, organisée par l’Association des producteurs de bleuets de la Mésopotamie argentine (APAMA).

Pendant la réunion, Alejandro Pannunzio a déclaré que la superficie plantée de notre pays a diminué de 4.700 à 2.700 hectares au cours des dernières années 8, alors que dans le monde la superficie a augmenté de 100% au cours de la période mentionnée. En outre, il a fait valoir que, dans les années 10, le fruit aurait dû passer de millions de tonnes 1,5 exportées à des millions 3, alors qu'il a été vendu à 850, en milliers de tonnes vendues à l'étranger en 2018.

Pour Pannunzio, Le principal défi du secteur est la concurrence avec le Chili et le Pérou., qui sont des pays qui se développent face à une demande mondiale importante, en particulier dans le cas du Pérou, qui double chaque année ses exportations.

source
Infobae

Article précédent

prochain article

ARTICLES SIMILAIRES

Mexique : Tout est prêt ! Profitez de la Fête des Baies 2024 à Zacatlán,...
L’avenir de l’agriculture au Pérou dépend du soin des abeilles : ce...
« Dans la crise péruvienne, et maintenant au Mexique, 80 % sont une conséquence de la gestion...